Denis Bérubé est un passionné de l'automobile, à un point tel qu'il en a fait son gagne-pain depuis … 40 ans, ayant même créé sa propre entreprise, Pare-brise Denis Bérubé, il y a 12 ans, à Rimouski, spécialisée, vous l'aurez deviné, dans la réparation et l'installation de pare-brise mais aussi de rembourrage et tout l'aspect « esthétique » que l'on retrouve sur un véhicule.

 

Mais Denis Bérubé est aussi un passionné de … voitures anciennes. Lorsqu'il roule au volant de son joyau comme on l'appelle il fait tourné bien des têtes avec la restauration totale de son « anglaise », une MGA 1957, cabriolet.

« Je recherchais ce type de véhicule depuis des années, dit-il, et je n'attendais que l'occasion. Elle devait finalement se présenter au cours de l'hiver 2010, alors que mon gendre trouva la voiture à vendre via internet, propriété d'une dame de 76 de la région de Montréal ».

Puis après avoir contacté la dame et le fils de celle-ci, responsable de la mise en vente, Denis s'est vite entendu avec les vendeurs, sur le prix et sur les modalités pour aller chercher la voiture. « Je suis allé la chercher à Montréal avec un « trailer » tel un enfant jouant dans un carré de sable, tellement j'étais comblé. Je n'ai jamais négocié la dame sur le prix, car je savais ce qu'un tel véhicule pouvait valoir » ajoute-t-il.

 

La voiture était « ronde » (lire complète) mais demandait une restauration complète. Le moteur avait toutefois été remis à neuf par la dame en question, avant la mise en vente. Elle a aussi fourni « plein de pièces » …

Dès les semaines qui ont suivi, Denis Bérubé entreprit la restauration complète de la voiture. « J'ai tout démonté, de la mécanique à la carrosserie, souligne-t-il. Le plancher, les ailes, l'intérieur, le tableau de bord, les coffres, etc. Tout a été retouché, de A à Z, sans exception, même le châssis, évidemment, l'électricité, lignes à freins, à essence, bref, tout , allant de la conduite à la suspension ».

Dès que Denis avait une heure de libre, son temps allait à la restauration de sa MGA et l'expérience dura environ 2 ans, pour une restauration complète ayant nécessité entre 1 500 et 2 000 heures. « 2 000 heures de fun », ajoute-t-il fièrement.

Déjà spécialiste en rembourrage, tout a été refait à l'intérieur. Les pièces de chrome ont été commandées directement d'Angleterre. Bref, rien n'a été négligé.

Puis au printemps de 2012, Denis compléta la restauration de son « bijou », n'attendant que le grand jour pour enfin pouvoir rouler au volant de son bolide, doté d'un moteur 1 500 CC développant environ 65 forces.

Pour son premier été, Denis lui aura fait parcourir plus de 3 000 kilomètres. Son évaluation a été faite et on parle de 33 000$ de sa « valeur aux livres », sans compter bien sûr, le nombre d'heures et le tarif horaire régulier qu'auraient nécessité la restauration complète si le mandat n'avait pas été réalisé par Denis lui-même.

« Je recommencerais un tel projet demain matin, dit-il en conclusion. J'aimerais toutefois souligner la collaboration de mon employé, Steve Landry, de même que de bons amis mais professionnels dans leur domaine respectif soit Jacques Bérubé, Stéphane Paquet et Abel Thibault qui ont été fantastiques ».

Comme quoi les vrais bijoux ne sont pas tous dans les … bijouteries!

Calendrier 2017-18

Novembre 2018
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Recherche

Visiteurs sur le site

2394464
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Dernier mois
Depuis le début
3198
2953
20410
782071
37217
103125
2394464

Your IP: 54.221.9.6
2018-11-17 23:59

Cette semaine

Aucun événement
Copyright © 2018 Club le Fiacre - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public